[RETROGAMING] Blackthorne / GBA

Publié le par Kementari

BLACKTHORNE
Support : GBA (également sorti sur SNES, 32X et PC)
Éditeur : Universal Interactive
Développeur : Blizzard Entertainment
Sortie : 2003

blackthorne-GBA.jpg

Blackthorne est un jeu d'action - réflexion sorti initialement sur SNES en 1994. Fin 2002, Blizzard décide de rééditer sur Game Boy Advance quelques titres de leurs débuts. Blackthorne en fait parti (avec The Lost Vikings et Rock'n roll racing).

Depuis peu, je collectionne les jeux Blizzard, ayant tout particulièrement affectionné The Lost Vikings et ayant été il y a quelques années une aficionado de World of Warcraft. Blizzard soigne ses jeux. Il n'y a qu'à regarder les univers dans lesquels ils se déroulent : toute une mythologie instaurée, un background qui permet d'expliquer comment on en est arrivé là avant de débuter le jeu. Pour Blackthorne, il suffit d'ouvrir la notice pour découvrir pas moins de 17 pages consacrées aux origines du héros, Kyle Blackthorne, héritier du royaume d'Androth, envoyé dès son plus jeune âge sur Terre pour échapper aux griffes du cruel Sarlac.

blackthorne.jpg

On démarre par une cinématique teintée de rouge et bleu. Le démoniaque Sarlac, chef des Ka'dra'suuls et sous l'emprise de la pierre d'ombre, lance l'assaut sur Androth et ordonne de tuer le roi et son héritier, gardiens de la pierre de lumière. Blackthorne est alors envoyé sur Terre pour son bien et son peuple devient esclave de ses assaillants. Les Androthi survivants sont emmenés dans les mines pour extraire la Xandralite, métal nécessaire pour produire chaleur et lumière. Vingt ans plus tard, le temps est venu pour Blackthorne de revenir sur sa planète d'origine afin de libérer son peuple du joug de Sarlac. On commence donc dans une mine, équipé d'un fusil à pompe. (Sur Terre, Kyle a bénéficié d'une formation de militaire et sait donc parfaitement manier les armes).

Pendant toute votre aventure, vous rencontrez des esclaves. Vous ne pouvez malheureusement rien faire pour eux. Pire, l'échange de coups de feu avec l'ennemi les exposent et les condamnent à une mort certaine. Libre à vous de les épargnez... ou non, ça ne modifiera pas votre parcours. Par contre, il est bon de savoir que certains de ces esclaves pourront vous donner des indices pour votre progression et même vous donner des objets.

blackthorne-002.jpg

Blackthorne n'est pas un jeu d'action bourrin. Il demande de la patience et une touche de réflexion pour progresser dans les niveaux. Les ennemis, d'anciens humains transformés en gobelins hideux par la pierre sombre, se mettent à couvert dès qu'ils vous voient et ne se découvrent que pour vous tirer dessus... ou pour se fendre la poire quand ils vous ont touché. Ce ne sont pas vos seuls ennemis : il y a aussi les golems de pierre qui tentent de vous transformer en crêpe (désolé c'est la chandeleur !) en vous roulant dessus et quelques Androthi qui ont choisi le chemin de la traîtrise pour sauver leur peau. Quelques plantes carnivores et autres bestioles sont aussi de la partie.

Vous pouvez vous aussi vous mettre à couvert pour vous protéger et il faudra en faire bon usage, la vie se perd assez vite au début. Vous devez aussi faire attention de ne pas chuter de trop haut sous peine de terminer la partie.

Vous aurez l'occasion de parcourir 4 mondes : les mines, une forêt , un canyon et enfin le château de Sarlac. Pour avancer, il vous faudra trouver des clés de ponts (réutilisable dans le niveau si vous parvenez à la récupérer) ou de portes (usage unique). Vous disposez d'un inventaire accessible avec la touche select dans lequel vous pouvez stocker toutes sortes de bombes (qui roulent, qui explosent au contact du sol et même des bombes dirigeables) ou de clés. Vous pourrez aussi y mettre des potions de soin et un objet assez insolite : un lévitateur, qui vous permettra d'atteindre des zones non accessibles avec les sauts. Vous trouverez ces objets sur la dépouille de vos ennemis ou vous seront offert par des esclaves. Beaucoup d'objets sont aussi cachés dans le décor.

blackthorne-003.jpg

Les 2 premiers mondes se parcourent sans trop de soucis. Les 2 suivants sont un peu plus compliqués, non pas en terme de difficulté élevée, mais à cause de certaines commandes qui s'avèrent imprécises, notamment pour les longs sauts, alors quand il faut les enchaîner, c'est un vrai calvaire car souvent la chute est mortelle et il faut recommencer le niveau. Certains passages sont assez techniques et demandent un enchaînement de sauts en temps limité. De quoi mettre vos nerfs à rude épreuve. Blackthorne a quand même une belle panoplie d'actions et ça prend du temps pour bien les maîtriser : saut simple, saut long, tir, tir en arrière, roulade, utilisation d'objets, ramassage, se mettre à couvert... D'ailleurs, le menu du jeu propose un niveau d'entraînement qui sert de tutoriel. On pourrait trouver pénible le fait de devoir ranger son arme pour les sauts ou pour courir, mais on s'y fait assez vite.

Ce qui est intéressant, c'est que la progression dans le jeu n'est pas linéaire. On n'est pas toujours obligé de faire les actions dans un ordre donné. Ça permet de privilégier les passages difficiles au début comme ça si on se loupe, on ne s'est pas tapé tout le niveau et on recommence rapidement. Ça diminue la frustration !

Si j'ai adoré parcourir les quatre mondes, j'ai été un peu déçue par le combat final contre le boss. Je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler. Ce que je peux dévoiler sans problème, c'est que Sarlac a une certaine ressemblance avec Diablo, personnage phare de Blizzard, qui naîtra quelques mois après la sortie de Blackthorne sur snes.

blackthorne-004.jpg

J'ai l'impression que le portage sur gba a réduit la hauteur de l'écran, donc par rapport à la version snes, certaines choses ne sont pas directement visible comme par exemple des plateformes en hauteur ou en contrebas, ça demandera donc un peu plus d'exploration. De plus, la version gba a été amputé de la version française, seul l'anglais est disponible. Mais le niveau demandé n'est pas très élevé. On note l'apparition d'un système de sauvegarde alors que sur snes, c'était un système de mots de passe.

blackthorne-005.jpg

Blackthorne est un jeu d'action - réflexion assez sympa. Si vous arrivez à bien prendre en main le héros, vous avancerez sans trop de difficulté dans les quatre mondes que propose le jeu.

SCENARIO : J'ai lu les 17 pages du manuel pour bien m'imprégner de l'histoire de Blackthorne. La partie sur les origines de Kyle est très intéressante, celle sur ce qu'il a fait sur Terre en tant que militaire un peu moins, quoi que ça explique son caractère combatif. L'écart entre réalité sur Terre et heroïc fantasy sur Tuul m'a un peu surpassé à vrai dire.

GRAPHISMES : Les différents niveaux d'un monde se ressemblent beaucoup, plus de détails auraient été appréciables. De plus, les décors tout au long du jeu sont assez sombres.

SONS : Les musiques d'ambiance font très bien leur boulot et nous plonge dans l'univers du jeu, un bon point !

JOUABILITE : Kyle a une panoplie d'actions conséquentes ce qui peut parfois alourdir certaines séquences de jeu mais dès qu'on maîtrise tout ça, on prend beaucoup de plaisir à avancer dans le jeu. Malheureusement, certains mouvements ont une commande imprécise et ça gâche la fête. Certains passages sont assez frustrants et la répétition de l'échec ayant pour cause une mauvaise réponse de la machine est bien énervant.

DUREE DE VIE : J'ai bien ri quand j'ai lu sur jeuxvideo.com qu'il fallait environ 2 à 3 heures pour finir le jeu. Il en faut au moins le double.

SUPPOS : 4/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

gazza8 07/02/2013 13:03

Merci pour ce test, qui me fait surtout découvrir la version GBA... car la version SNES est très bien côtée !

kem 06/02/2013 11:58

non

Thread 06/02/2013 11:43

Sarlac ?????
http://www.trinitywilbourn.com/storage/Sarlacc-Pit.jpg?__SQUARESPACE_CACHEVERSION=1348777855196

kem 05/02/2013 21:12

c'est un de mes prochains jeux je l'avais acheté par hasard sans connaître et pas encore eu le temps d'y jouer, j'en ai l'eau à la bouche, j'en ai entendu bcp de bien

davidoudou 05/02/2013 20:56

ah oui, Flashback est un must dans ce genre et tu verras a quel point Blackthorne s'en inspire.

kem 05/02/2013 17:48

ce n'est pas un oubli mais je n'ai jamais eu l'occasion encore de jouer à ces deux jeux c'est pourquoi je ne les ai pas cité, d'ailleurs je pense que ça sera des jeux sur ma liste

Davidoudou 05/02/2013 16:30

étrange qu'il n'y ai aucune allusion à Flashback ou Prince of Persia dans ce test car BlackThorne s'en est quand même pas mal inspiré je trouve.

Don Patch 05/02/2013 00:45

Bon test, je l'ai fini sur dos en 3 foulées. Ça manquait d'immersion dans l'ensemble mais sinon aventure et gameplay plaisant.