[RETROGAMING] Earthworm Jim 2 / Super Famicom

Publié le par Onels4

Earthworm Jim 2
Support : Super Nintendo (testé sur Super Famicom)

Existe aussi sur Megadrive, Game Boy Advance, Saturn, Playstation, PC.
Développeur : Shiny Entertainment (David Perry)
Éditeur : Virgin entertainment
Sortie : 1995


earthworm-jim-2-gamopat.jpg

Earthworm Jim 2 ! La suite de l'excellent jeu de David Perry / Shining Entertainment conçu avec Doug Tennapel (souvent oublié), moins courant, moins facile à trouver. On prend les mêmes et on recommence ?

Oui ! Mêmes personnages, mêmes principes que son grand frère, Earthworm Jim 2 est le fidèle successeur du premier jeu de la série et reprend tous les ingrédients qui en ont fait un grand succès, tout en renouvelant certains éléments.

On retrouve le même parti pris graphique et musical, et la même maniabilité sans faille avec bien sûr l'humour décalé, toujours omniprésent.

earthworm-001.jpg

Le premier niveau se termine par un affrontement contre Bob le poisson rouge dans son bocal, que vous finissez par manger. Culte ! Le premier opus avait proposé des niveaux de plateforme et quelques niveaux totalement à part, ici les proportions s'inversent presque. De nombreux clins d’œil sont adressés au premier jeu, on transportera des cochons dès le premier niveau (ça pèse ces bestiaux), et on retrouvera plus tard une vache ; on pense évidemment à la célèbre scène de la vache catapultée dans le 1 :

earthworm-002.jpg

Une fois dans la cabane, un mécanisme automatique va traire la vache, le lait arrive dans le récipient, qui descend et la grille monte : vous pourrez passer.

earthworm-003.jpg

Dans le même genre de délires, on monte un escalier avec une chaise sur rampe électrique, et il pleut des grand-mères, furieuses : ajustez bien votre vitesse pour les éviter.

Le gameplay reste très varié et original, puisque vous êtes un ver de terre, vous devrez creuser des galeries, mais autant faire ça au flingue à protons, c'est plus amusant ! Comme pour le premier opus, le parti pris n'empêche pas de jouer, et on ne se retrouve pas bloqué : ce que l'on détruit au plafond s'amoncelle à vos pieds : vous montez tout naturellement.

earthworm-004.jpg

Parmi les personnages qui reviennent, l'infâme Psy-Crow, mais sans course dans les astéroïdes, avec Pete le chien (saleté de clébard schizophrène : il mute en monstre et vous bouffe s'il a un problème). Ici Psy-Crow est dans une cabane et jette des chiots roses, qui meurent s'ils touchent le sol. Jim déplace un trampoline pour les faire rebondir jusque vers la niche de Pete, qui attend pour les faire rentre avec un entonnoir et un tuyau. De temps en temps, Psy-Crow lâche une bombe, que vous ramenez jusqu'à la niche, et Pete, horrifié, la jette sur Psy-Crow. Je vous ai fait un petit montage, ça prend deux écrans, et vous baladez Jim de gauche à droite :

earthworm-005.jpg

Ca ne serait pas drôle s'il n'y avait pas plusieurs rounds et des cadences et patterns auxquels on ne s'habitue pas vraiment ! Exit donc la course aux astéroïdes, mais vous aurez un niveau de pilotage en vue isométrique.

earthworm-006.jpg

Toujours autant de variété donc, on ne pourrait pas tout énumérer sans écrire des pages et des pages pour décrire la maniabilité de chaque niveau. Pas de sous-marin, mais un gonflage de tête à l'hélium, et on s'envole à la verticale (contrepoint du niveau où on descendait en évitant les piquants). Toujours aussi fun !

earthworm-007.jpg

La maniabilité reste excellente, et Jim possède grâce à sa combinaison une sorte de tentacule vert en plus du fouet habituel, pour certains passages baveux. On reste précis, mais dans de bonnes conditions côté maniabilité et réactivité des contrôles, avec des animations toujours aussi détaillées. Côté délires, on continue avec un niveau dans un barbecue, entre les côtelettes et sur le bacon, agressé par les fourchettes et les pailles, poursuivi par une salière ! Ça serait cool spot ce ne serait pas drôle, et dépouillé, ici tout fourmille de détails et de petites animations sympa.

earthworm-008.jpg

Le graphisme est toujours aussi soigné, même si on est habitué à cause du 1, le jeu se renouvelle bien et conserve ce qui a fait du premier un succès, sans oublier les musiques, absolument géniales (signées Tommy Tallarico), en reprenant la Sonate au clair de lune Beethoven, Funiculi Funicula (Luigi Denza), du tango (El Choclo), encore une excellente piste sonore qui contribue à créer une atmosphère unique.

earthworm-009.jpg

Comme pour le premier, la difficulté est assez élevée mais progressive, et on revient volontiers au jeu, personnellement je ne m'en lasse pas. Un peut court, peut-être, mais un vrai régal.

earthworm-010.jpg

Groovy ! Pas ou peu de recyclage par rapport au premier, une excellente réalisation technique et un grand plaisir ludique, ce deuxième opus est à la hauteur du premier !

Suppos : 6/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

Zekiller 14/06/2012 05:16

Et vous appelez ça un test ?
Le gars ne fait que spoiler le jeu, on voit aisément qu'il n'a aucune connaissance en la matière. Son torchon est bourré d'erreurs (notamment sur les musiques). Wikipedia n'est pas toujours fiable.
Le pompon étant la version Super Famicom qui n'est jamais sortie, donc comment a-t-il pu tester le jeu dessus ? Ca sent encore le "Eh les gars ! J'en ai une grosse ! Je fais mes jeux sur SFC !"
Conclure par la note maximale, parce que c'est bien connu, EJ2 est le meilleur jeu de plates-formes sur 16 Bits...

sebk 20/05/2012 10:45

je préfère le 2 au 1pour ma part

pandoratower 18/05/2012 20:44

EUh, ça fait plus d'un test que je lis de toi Onels4, tu écris bien certes mais je suis dubitative sur le fond (et pas que sur ce test)

EJ 2 est un bon jeu mais de là à lui mettre la note ultime... En plus ce serait bien d'éviter de spoiler le jeu aussi, enfin ça n'engage que moi hein...

Thread 18/05/2012 12:06

Bon c'est pas comme s'il n'y avait pas eu plusieurs très bon test de ce jeu (pas si bon) sur d'autres sites... (bâillement)

Brazzers 18/05/2012 11:36

Super famicom? je pensait qu' aucun Earthworm jim n'avaient vu le jour au Japon jusqu'a leurs reedition sur 32 bits.

Fainec 18/05/2012 01:57

Ce jeu est fantastique.
Bon test.