[RETROGAMING] Super Aleste / Super Nes

Publié le par Onels4

SUPER ALESTE
Space Megaforce pour le titre de la version US.

(le jeu comporte aussi quelques différences in game selon la version)
Support : Super Nintendo

Développeur : Compile
Editeur : Toho
Année : 1992


super-aleste-snes-boite.jpg

Le futur regorge d'invasions extra-terrestres, l'histoire ne déroge pas aux habitudes. Des envahisseurs aliens à l'armada sur-mécanisée attaquent et nos gentils savants construisent un vaisseau surpuissant que vous pilotez. Règle n°1 : survivre. Règle n°2 : être le seul à suivre la règle n°1 à l'écran.

On lit souvent que la Super Nintendo est trop limitée par son processeur pour des shoot'em ups nerveux. Super Aleste tord le cou à cette idée.

super-aleste-001.jpg

Il s'agit d'un shoot à scrolling vertical, sur écran horizontal (pas de mode tate). Le joueur dispose donc d'une grande liberté de mouvements, mais de peu de possibilités d'anticipation. Heureusement, les armes sont adaptées au format du jeu. Il y en a 8 types, identifiées par un numéro sur les bonus qui flottent, et une voix digitalisée (pas trop mal pour une fois) vous l'annonce. Si ça ne suffit pas, le bouton R permet de varier le type de tir pour une même arme, et de nombreux bonus la rendent progressivement plus puissante. Il y a de la marge, et ce ne sera pas de trop, car vous ne pourrez pas jouer à deux, et les ennemis sont omniprésents : on ne se relâche pas !

super-aleste-002.jpg

Le gameplay est soigné. Ca fuse de partout, le scrolling accélère et ralentit, souvent il est très rapide, et ça grouille d'ennemis. Le nombre de sprites à l'écran est toujours élevé, du petit ennemi au missiles, boulettes ou bonus en passant par vos propres tirs, sur des ennemis parfois très gros.

Les contrôles répondent vite et bien (encore heureux) et le maniement reste simple, le système d'armes ne devient pas comme dans certains jeux une corvée d'apprentissage. On prend son bonus, on tire, si ça ne va pas on essaie de switcher, de toute façon il y a des tonnes de bonus d'armes, le jeu ne punit pas, à ce niveau-là, on en a presque trop même. Il y a même l'autofire, on peut laisser le bouton de tir enfoncé. Bien !

Les niveaux sont longs, peut-être un peu trop d'ailleurs, mais c'est beau. Je me souviens de la première fois où j'ai lancé le jeu : niveau 1, scrolling rapide, effets de transparence et d'eau, passages avec le décor à détruire ! Il y a du détail, c'est varié, on n'est pas dans un Gradius avec les vagues d'ennemis, une fois en haut, une fois en bas, qui donnent une capsule quand on les tue tous. Cela ne retire rien aux qualités de Gradius, ici c'est autre chose. Ha, et... ça ne ralentit pas, ça ne clignote pas. Ce n'est pas Gradius sur NES. Ok j'arrête.

Les boss sont bien gros, le premier est très classique :

super-aleste-003.jpg

Après, c'est là qu'on prend une claque. Le niveau 2, c'est une base entière qu'il faut détruire. Au début elle est lointaine, et le jeu zoome, tourne et vous en rapproche peu à peu ! Qu'on n'aime ou pas ce type d'effets, ça a le mérite d'être original. Personnellement, je trouve ça réussi. Ok quand ça tourne il y a un côté flou, mais on ne voit pas ça tous les jours, et ce n'est pas gratuit : c'est le niveau, pas juste une prouesse graphique qu'on pose là pour dire "regardez, on a fait un truc balèze".

super-aleste-004.jpg

Et il fallait oser, parce que pendant que ça tourne, vous devez détruire des tourelles et lance-missiles par paquets de dix ; quand vous avez fini avec une zone, vous allez à la suivante. Que les amateurs d'angles à 90° et autres multiples de 45 se rassurent, ça se stabilise au bout d'un moment, ça ne donne pas mal à la tête, et l'image reste bien nette.

super-aleste-005.jpg

Et il est dur, ce niveau. Il y e, a 12 en mode standard (il y a un mode short pour faire du score), dont 3 de bonus, comme souvent sur arcade. Le premier niveau une promenade de santé, le deuxième, ça se corse nettement, justement parce que les niveaux sont longs. Dans la pratique, sans une arme upgradée à fond, c'est tout sauf évident, en niveau normal. Après, on peut augmenter la difficulté, ce qui ajoute des projectiles à l'écran, même en détruisant certaines parties du décor, on récupère une rafale de boulettes gratuite. Sans ralentissements, toujours pas.

super-aleste-006.jpg

Sans que ça devienne trop psychédélique comme parfois, on avance et les niveaux ne se ressemblent pas, on traverse un canyon avec des scrollings en parallaxe ou un niveau à fond vert sauce distorsion. Après, on aime ou pas, mais de temps en temps on arrive à des choses très bizarres sur le plan des idées, ici l'univers reste relativement cohérent, même si on peut croiser des planètes ou des météorites qui deviennent géantes puis minuscules en une fraction de seconde. Au moins, on ne shootera pas une sorte de bébé armé de bazookas sur fond de plasma fushia et vert. J'adore Blazing Star, cela dit.

Bref l'univers est relativement cohérent et pas trop loufoque. C'est un titre sérieux, il faut sauver le monde tout de même, et ça se fait de façon classique. Trop peut-être, amateurs de shoots décalés, passez votre chemin, mais essayez-le quand même...

super-aleste-007.jpg

Parmi les petites choses qui peuvent agacer, restons critiques, la difficulté, qui peut rebuter. En mode bourrin, sans notice, sur la console (évidemment), on ne survit pas très longtemps, même avec une certaine expérience des shoots. Le jeu se mérite. Ce n'est sans doute pas un hasard si le niveau 2 en met plein la vue, si tôt dans la progression. Par contre, le vaisseau peut encaisser quelques tirs, le niveau de votre arme est réduit d'un cran. Pénalité acceptable non ?

Après, on ne peut que rester scotché par la qualité de l'animation et la fluidité, surtout compte tenu du nombre d'éléments en jeu, et certaines pistes de la bande son restent dans les mémoires, mais pour les bonnes raisons. Je déplore, cela restera très personnel, le choix de la palette graphique. C'est très vert/gris/bleu, avec de l'orange décliné en contrepoint. Esthétiquement, je ne suis pas enthousiasmé, pour le coup.

Super Aleste propose un shoot'em up à la réalisation sans faille pour la Super Nintendo. Animation parfaite, sprites énormes et nombreux, effets à gogo, gameplay fin et varié, on ne s'ennuie pas, et le titre est long. Pas étonnant que sa lignée compte des titres d'une grande qualité.

Suppos : 5,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

tatie danielle 03/03/2012 23:36

les photos ont été prises sur une super nintendo française non switchée, c'est un scandale !

The1stsurvivor 29/02/2012 17:40

C'est le meilleur shoot'em up de la génération 16 bits. Par contre, tu as oublié de parler de la bande son magistrale.

Seb 29/02/2012 17:25

C'est vraiment une question de goût tant les 2 jeux ont deux ambiances bien différentes. Le niveau 2 de la version Snes est vraiment excellent avec un mode 7 très bien exploité.

reloas 29/02/2012 15:21

Musha aleste sur MD torpille la version super nintendo....au moins au niveau des musiques

MeRToN 29/02/2012 14:02

Un des rares jeux dont j'ai regretté l'achat. C'est à ce moment que j'ai compris que les sh'mup et moi allions devoir nous séparer après des années d'amour sur les générations de machines
précédentes.

dams_smiler 29/02/2012 12:33

Aucun comparatif avec la version Megadrive?? Les shoot'em up étaient meilleurs sur la 16 bits de Sega.

jb35 29/02/2012 10:28

TRÈS BIEN ! TRÈS BON TEST ! BRAVO !
CLAP¨! CLAP ! CLAP !
Et très bon jeu au passage, aussi...

Loïc 29/02/2012 09:51

Un très grand shmup et un très grand jeu tout court !
je le conseille fortement, ainsi que tous les autres "Aleste"