PING PONG FIGHTER !

Publié le par Dr Floyd

Publié dans HUMOUR

Partager cet article

UNE NOUVELLE CHAINE HARDCORE SUR Wii !

Publié le par Dr Floyd



" Consultez votre horoscope et les prédictions du jour en matière d’amour, de chance, de travail, d’activités diverses et variées et même de gastronomie ! Grâce à la Chaîne gratuite Jour de chance, disponible sur Wii le 9 septembre en Europe, les astres vous livreront tous leurs secrets ! ”

Merci Nintendo pour ce communiqué de presse. Franchement, vous faites du bon boulot, y a pas à dire, et de plus grâce à cette chaine on ne va plus avoir besoin de Michael Pachter pour les prédictions.


Publié dans NEWS

Partager cet article

UN NOUVEAU JEU DREAMCAST !

Publié le par Dr Floyd

Est-ce pour fêter les 10 ans de la console ? Toujours est-il qu'un nouveau jeu Dreamcast vient d'être annoncé : Rush Rush Rally Racing, un clone de Micro Machines jouable de 1 à 4 avec une vingtaine de circuits.

 

Développé par Senile Team, il devrait sortir en octobre, en Region Free, et à un prix annoncé de 22$, 15€ ou 2200 yens. Allez hop une petite vidéo :


> Par ici pour en savoir plus

Publié dans NEWS

Partager cet article

DOSSIER : LE JEU VIDEO ET LA CRISE

Publié le par Gamopat

I. Inflation et pouvoir d'achat



II. Du côté des développeurs



III. La fin de l'innovation ?

Publié dans FOCUS

Partager cet article

PACHTER A DIT : DE PRIX LA Wii BAISSERA

Publié le par Dr Floyd



Michael Pachter
, le Miyamoto des prédictions vidéoludiques, vient de nous dévoiler sa nouvelle vision : La Nintendo Wii devrait baisser de prix aux USA d'ici novembre.

En même temps on peut s'en douter, la Xbox 360 Elite est au même prix que la Wii et la PS3 est désormais seulement 50€ plus chère... De plus les ventes de Wii baissent régulièrement au Japon, aux USA (-47% sur un an) et maintenant en Europe.

Nintendo se doit de réagir et de confirmer les prédictions de Pachteradamus.

Publié dans NEWS

Partager cet article

LA DREAMCAST US FÊTE SES 10 ANS !

Publié le par Dr Floyd



La Sega Dreamcast fête effectivement en ce 9 septembre ses 10 ans aux USA (dans quelques semaines en Europe) et se porte toujours à merveille. Menacée en 2000 par la Playstation 2 de Sony, les gamers n'ont cependant pas cédé au buzz médiatique entourant la seconde console de Sony qui disparaîtra l'année suivante avec l'annulation de Metal Gear Solid 2. Avec des titres comme Shenmue 3, Crazy Taxi 4 ou jet Set Radio 3 la console a su s'imposer comme la reine des consoles de jeux.

Bon anniversaire la Dreamcast US !

Publié dans NEWS

Partager cet article

SONIC DE RETOUR EN 2D !

Publié le par Dr Floyd



Voici une déclaration de SEGA of America qui va faire plaisir aux fans de Sonic et de la Megadrive :

“Les fans de la première heure de Sonic nous demandent depuis longtemps le retour d’un gameplay façon 2D. Beaucoup ont aimé les stages de jour dans Unleashed, mais ils voulaient en fait voir un jeu du style de ceux proposés sur MegaDrive/Genesis. Project Needlemouse est la première étape du retour de Sonic à ses racines 2D.”


Trouvant tous les épisodes 3D de Sonic mauvais et injouables, c'est franchement une bonne chose que ce retour aux sources ! Sortie prévue du "Project Needlemouse" courant 2010 sur Meg... heu pardon sur les consoles actuelles.

Publié dans NEWS

Partager cet article

LE COMMODORE 64 SUR iPHONE : OUI... MAIS NON

Publié le par Dr Floyd

Je ne sais pas si vous avez eu le temps de télécharger l'application C64 sur votre iPod Touch ou iPhone de geek ? Non parce que celle ci vient déjà d'être retirée ! Apple s'est en effet aperçu qu'il était possible d'accéder au langage basic... bah oui les gens auraient pu développer des applications de folie avec les peek et poke de l'affreux basic du Commodore ! Quel danger !



L'auteur plancherait actuellement sur une nouvelle version sans basic. A quand l'émulateur Amstrad CPC sur iPhone ?

Publié dans NEWS

Partager cet article

[TEST] Contra Rebirth / WiiWare

Publié le par Shion

CONTRA REBIRTH
SUPPORT:
WiiWare
DEVELOPPEUR: Konami
EDITEUR: Konami
Sortie : 2009 (Japon, Europe)




Après Gradius Rebirth, c'est à une autre de ses séries cultes que Konami a décidé de rendre hommage sur le WiiWare : l'un des « Run & Gun » les plus connus des gamopats, j'ai nommé Contra. Cette série qui a vu le jour sur arcade en 1987 s'est vu portée sur plusieurs consoles et a compté de nombreux opus (dont le dernier date sur DS il y a 2 ans : Contra 4). Souvent réputée comme difficile mais fun, cette saga a une place de choix dans le coeur du gamer que je suis, alors qu'en est-il de ce Contra Rebirth?


Mon CONTRA minceur

Une fois encore, rien d'original, il y a de l'Alien à blaster et c'est Bill et Yagyu qui s'y collent. Après une intro fort sympathique (mais très courte), où Bill se réveille dans un vaisseau et apprend quel sera le but de sa mission, apparaît un écran sobre rappelant les versions 16 Bits avec la possibilité de jouer tout seul, à deux, ainsi que le menu des options. Dans ce dernier, il est possible de régler le son, le nombre de vies (de 3 à 7) ou encore la difficulté et la configuration de la manette.

Donc dès le début, on a le choix entre ces deux persos qui ont les mêmes caractéristiques. Le principe du jeu est simple : il faut traverser les niveaux en blastant tous les ennemis qui apparaissent à l'écran et qui tentent de faire obstacle à notre progression. Jusque là, tout est normal. Seulement, à l'écran, il n'y a pas de barre de vie : si on se fait toucher c'est la mort directe ! Néanmoins on dispose d'un certain nombre de vies de manière à ne pas rendre le jeu impossible. Contra Rebirth ne compte que 5 niveaux, ce qui est quand même un peu léger, car de plus ils ne sont pas très longs. La progression est linéaire, ne vous attendez pas à des énigmes ou quoi que ce soit : dans Contra c'est le réflexe (et parfois la chance) qui prime.

Pour dézinguer les ennemis on aura droit à différentes armes tout au long du jeu. En plus de l'arme classique ce seront donc trois types d'armes différents que vous serez amenés à ramasser : le Laser, les missiles télécommandés ou des espèces de grosses balles rouges qui permettent de nettoyer l'écran très rapidement. Chacune de ces armes ont des avantages et des inconvénients, à vous de vous y faire et de trouver votre flingue de prédilection. Encore une fois, on peut être déçu du choix restreint des armes, les opus antérieurs nous ayant habitués à plus de variété. Il est toujours possible de switcher entre deux armes afin de jouer de manière plus efficace en fonction des ennemis présents.

Contra, c'est aussi ses boss de fins de niveaux, tous ceux qui connaissent cette série se rappellent des gros vilains de Contra 3 qui étaient hallucinants. Contra Rebirh n'échappe pas à la règle, un boss vous attend à la fin de chaque niveau, ainsi qu'un demi boss dans certaines missions. Autant le dire, je n'ai pas trouvé leur design formidable (le boss du niveau
2 est ridicule).


Un petit niveau sympa sur un camion.

CONTRA rempli ?

Niveau technique, il n'y a rien à dire, le jeu est beau et très proche des graphismes du Contra 3 de la Super Nes, de quoi faire plaisir au Gamopat nostalgique. Les ennemis (humains, aliens, robots, boss) sont bien colorés, animés et on a également droit à de nombreux zooms venant du premier plan comme du fond de l 'écran. Le level design est bien pensé et plutôt varié, même si les niveaux sont malheureusement trop courts et n'ont rien de vraiment inédit pour les connaisseurs de cette saga. Ainsi s'alternent des pures phases de shoot et des phases de plate forme, voire les deux en même temps. Le niveau 2 est un pur bonheur, puisqu'il reprend en partie le premier niveau de Contra 3 ; ce qui ira peut-être même jusqu'à tirer les larmes des yeux des plus nostalgiques d'entre nous.

Les musiques de cet opus sont très bonnes et rappelleront des souvenirs aux fans, avec notamment des reprises des épisodes antérieurs. Quant aux autres, elles collent bien à l'univers. La maniabilité est irréprochable, ça répond au doigt et à l'oeil. Il y a un bouton pour sauter, un autre pour tirer, les directions haut et bas de la croix multidirectionnelles permettent de tirer en l'air ou vers le sol/voir se baisser. Bref, il n'y a pas plus instinctif. A noter cependant qu'il est impossible de se déplacer en tirant tant que vous maintenez le bouton de tir. Deux possibilités s'offrent donc aux joueurs qui souhaitent progresser dans les niveaux : on avance en tapotant sur le bouton de tir, ce qui fait que le héros courra de manière un peu saccadée, ou alors, on progresse en faisant des sauts vers l'avant tout en shootant.

La maniabilité change également un tantinet en fonction du pad avec lequel on joue. Si on a une Wiimote, pour changer d'armes, on peut affilier cette commande au bouton A dans le menu des options (mais la position de cette touche ne facilite pas vraiment les choses) ou tout simplement avoir recours au swing (on bouge la Wiimote) pour que l'action s'effectue, cela peut se révéler un brin handicapant quand on n'y est pas habitué, mais on finit par s'y faire. Il est également possible d'utiliser un pad classique ou une manette Gamecube, afin de changer d'armes par simple pression sur un bouton.


Un exemple de boss au design ridicule...

Quant à la difficulté, ce n'est pas un secret, la série des Contra est réputée pour être difficile à terminer. En témoignent le premier épisode arcade ou encore le volet PS2 voire l'opus DS. Konami a dû se retrouver devant un sacré dilemme. Que faire? Un jeu difficile pour satisfaire les fans ou un jeu accessible pour les casuals ? Et bien mesdames et messieurs, fin du suspens : en «facile»  Contra Rebirth se fait tranquillement. Les boss sont d'une simplicité déconcertante et une fois la bonne technique trouvée, on peut les pulvériser sans perdre une seule vie. Et comme si cela ne suffisait pas, quand on perd une vie, on garde quand-même l'arme qu'on avait. Et comme si cela ne suffisait toujours pas, les continus sont INFINIS (même dans les niveaux plus difficiles) ! Alors oui, avec 7 vies, en mode facile et les continus infinis, Contra Rebirth se finit en 15 minutes car les stages sont très courts.

Le challenge commence à devenir un peu plus intéressant et consistant en mode «normal» qui demeure néanmoins à la portée des joueurs les plus aguerris et qui ne leur résistera pas très longtemps. Par contre, à partir de cette difficulté, on perdra automatiquement l'arme équipée si on se fait tuer. Quant au mode «difficile», c'est une autre paire de manche : les ennemis sont plus nombreux, ça tire de partout et il n'est pas rare de se prendre une balle perdue. La difficulté est donc bien dosée et conviendra parfaitement à tous styles de joueurs.

Un nouveau mode de difficulté est à débloquer, ainsi que deux nouveaux persos. 5 stages courts et seulement 4 armes, c'est un peu léger quand même pour 1000 WiiPoints lorsque l'on sait que Contra III est également disponible en téléchargement...


L'instant nostalgique.

A l'image du dernier Gradius sur WiiWare, Contra Rebirth est plus un hommage à la série qu'un épisode à part entière. 1000 points Wii peuvent se révéler un peu trop pour un contenu aussi léger, mais le fan passera outre ce détail et se contentera du fun que lui procurera ce titre en solo ou avec un ami. Quant au novice, on préférera lui conseiller Contra III qui est un jeu qui n'a plus à faire ses preuves.

SUPPOS : 4,5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

TIPS : COLIN MCRAE DIRT 2

Publié le par Dr Floyd



Voici comment débloquer tous les véhicules dans Colin McRae DIRT 2 sur PS3 et Xbox 360 :

Colin McRae R4 (X-Games)
Remporter les X-Games d'Europe

Dallenbach Special
Remporter le Trailblazer World Tour

Ford Escort MKII
Remporter tous les défis X-Games

Ford RS200 Evolution
Remporter le Rally Cross World Tour

MG Metro 6R4
Remporter tous les défis X-Games

Mitsubishi Lancer Evolution X (X-Games)
Remporter les X-Games d'Asie

Mitsubishi Pajero Dakar
Remporter le Raid World Tour

Subaru Impreza WRX STi
Remporter le challenge Colin McRae

Subaru Impreza WRX STi (X-Games)
Remporter les X-Games d'Amérique

Toyota Stadium Truck
Remporter le Landrush World Tour

Publié dans TIPS - TUTOS

Partager cet article